exotique


exotique

exotique [ ɛgzɔtik ] adj. et n.
• 1548, rare av. XVIIIe; lat. exoticus, gr. exôtikos « étranger »
1Vieilli Qui n'appartient pas aux civilisations de l'Occident. Mots exotiques. Mœurs exotiques des Inuits.
2Mod. Qui provient des pays lointains et chauds. Plante exotique. tropical. Fruits exotiques (mangue, kiwi, papaye, litchi, etc.). Jardin exotique, où poussent des plantes des pays chauds. Cuisine exotique.

exotique adjectif (latin exoticus, du grec eksôtikos, étranger) Qui appartient à des pays étrangers et lointains : Plantes exotiques. Se dit d'un noyau atomique qui comporte un fort excès ou un fort déficit du nombre de ses neutrons par rapport aux noyaux stables de masse comparable. ● exotique (difficultés) adjectif (latin exoticus, du grec eksôtikos, étranger) Sens et emploi Qui appartient à un pays étranger, qui en provient : le thé à cinq heures est un usage exotique. Le mot qualifie le plus souvent ce qui a trait à des pays lointains, en particulier à des pays chauds (peut-être à cause de sa ressemblance avec tropique), mais ne contient pas en soi cette idée. ● exotique (expressions) adjectif (latin exoticus, du grec eksôtikos, étranger) Bois exotiques, bois importés, par opposition aux bois de provenance indigène.

exotique
adj.
d1./d Qui n'est pas originaire du pays dont il est question; étranger (par oppos. à indigène). Coutumes exotiques.
d2./d Qui provient de contrées lointaines, et notam., du point de vue européen, des régions équatoriales et tropicales. Plantes exotiques.

⇒EXOTIQUE, adj. et subst.
I.— Adj. [En parlant de pers. ou de choses envisagées p. réf. au pays ou à la culture propres du locuteur] Qui est relatif, qui appartient à un pays étranger, généralement lointain ou peu connu; qui a un caractère naturellement original dû à sa provenance. Décor, genre, mode exotique; impressions, rêves, souvenirs exotiques; personnages, peuples, races exotiques. (Quasi-)anton. indigène. Les beautés indigènes et exotiques, abritées sous les chapeaux les plus élégants (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 122). Le choléra serait un champignon, dont le spore exotique parent du spore indigène du typhus, a (...) besoin de chaleur (AMIEL, Journal, 1866, p. 106). Deux recettes de mets et d'entremets exotiques, dues soit à une dame créole, soit à une mulâtresse (...) certainement inédites en Europe (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 808). L'emploi inconsidéré des mots exotiques ou grecs, des mots barbares de toute origine (GOURMONT, Esthét. lang. fr., 1899, p. 7) :
1. Ô le jardin de Tartarin, il n'y en avait pas deux comme celui-là en Europe. Pas un arbre du pays, pas une fleur de France; rien que des plantes exotiques, des gommiers, des calebassiers, des cotonniers, des cocotiers, des manguiers, des bananiers, des palmiers, un baobab, des nopals, des cactus, des figuiers de Barbarie, à se croire en pleine Afrique centrale, à dix mille lieues de Tarascon.
A. DAUDET, Tartarin de T., 1872, p. 2.
SYNT. [En assoc. fréq.] Architecture, cités, contrées, lieux, pays, ports, terres, villages exotique(s); arbustes, bois, faune, flore, forêt, herbes, jardin, nature, plante, sous-bois, végétation, verdure exotique(s); cuisine, denrées, fleurs, fruits, liqueurs, plats, productions, recettes exotique(s); articles, bibelots, bijoux, costumes, ornementation, parfums, parure, tissus, toilette exotique(s); arômes, couleurs, éléments, essences, formes, mots, musiques, noms, notes, odeurs, peintures, poèmes, senteurs, teintes exotiques; apparence, aspect, beauté, élégance, finesse, gaieté, grâce, langueur, luxe, nonchalance, sensations, talents exotique(s).
II.— Emploi subst., rare
A.— Emploi subst. neutre. Ce qui est exotique. Sentiment de l'exotique, qui se retrouve dans les singes d'Albert Dürer et dans les lions de Rembrandt (GONCOURT, Journal, 1860, p. 807). Jugement d'un très petit monde d'initiés faits pour goûter le rare, le particulier, l'exotique et l'étrange (MAURRAS, Avenir intellig., 1905, p. 45). Gauguin fuyait dans l'exotique, dans le mystérieux une insatisfaction dévorante (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 369).
B.— Au masc. ou au fém.
1. [Désigne des pers.] Celui ou celle qui est originaire d'un pays étranger, généralement lointain. Ces exotiques se reconnaissent à leur air (Ac. 1932). Le vieil enlumineur Giulio Clovio, un exotique lui aussi (dalmate d'origine) (BARRÈS, Greco, 1911, p. 20). Un petit exotique, un jeune barbare qui sortait des musées affolé d'impatience (LARBAUD, Barnabooth, 1913, p. 131) :
2. ... nous adorons les étrangères. (...) Mais je crois que ce qui nous séduit le plus dans les exotiques, c'est leur défaut de prononciation. Aussitôt qu'une femme parle mal notre langue, elle est charmante; si elle fait une faute de français par mot, elle est exquise, et si elle baragouine d'une façon tout à fait inintelligible, elle devient irrésistible.
MAUPASSANT, Contes et nouv., t. 1, Découv., 1884, p. 959.
2. [Désigne des plantes, des animaux qui vivent naturellement sous d'autres climats; p. ell. d'un subst. déterminé] Il n'est pas de petit propriétaire (...) qui ne veuille avoir sa serre, sa collection d'exotiques (JOUY, Hermite, t. 3, 1813, p. 183). Il était visité de temps en temps par des papillons rares, jamais rencontrés ailleurs, (...) tout à fait comme ces exotiques de la Guyane, piqués dans les vitrines de l'oncle au musée (LOTI, Rom. enf., 1890, p. 186).
Rem. La docum. atteste a) Exotiquement, adv. De façon exotique. Être vêtu exotiquement. Elle donnait ainsi aux deux duchesses le piquant imprévu d'une grâce exotiquement bourgeoise (PROUST, Guermantes 2, 1921, p. 540). Rencontré, hier, sur le trottoir, Mme Bonnetain retour du Soudan. Sa jolie figure au vent, les narines vibrantes, elle donnait le bras à une petite fille jaune, exotiquement parée, qu'elle a adoptée et ramenée de là-bas (RENARD, Journal, 1910, p. 227). b) Exotomanie, subst. fém., création d'aut. L'exotomanie fut leur crise aiguë comme leur maladie chronique [aux femmes] (LORRAIN, Âmes automne, 1898, p. 146), composé à partir du subst. manie et de l'élément préf. exoto- formé sur le rad. de exotique.
Prononc. et Orth. :[]. Cf. é-1. Enq. /egzotik/. Ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1552 marchandises exotiques (RABELAIS, Quart Livre, chapitre 2, éd. Marty-Laveaux, t. 2, p. 273). Empr. au lat. class. exoticus, gr. « étranger ». Fréq. abs. littér. :314. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 164, b) 563; XXe s. : a) 671, b) 489.

exotique [ɛgzɔtik] adj. et n.
ÉTYM. 1548, Rabelais, rare av. XVIIIe; lat. exoticus, grec exôtikos « étranger »; rac. exô « en dehors ».
A
1 Adj. Qui n'appartient pas à la civilisation de référence (celle du locuteur), et, notamment, aux civilisations de l'Occident; qui est apporté de pays lointains. || Arbres, bois, plantes, végétaux exotiques (opposé à indigène). || Jardin exotique, de plantes exotiques. || Poisson exotique. || Denrées exotiques ( Colonial). || Un magasin de produits exotiques. || Les épices sont généralement d'origine exotique.(Déb. XIXe). || Usages, mœurs, danses exotiques. || Art exotique. || Charme, beauté exotique. aussi Dépaysant, étrange.
1 (…) diverses tapisseries, divers animaux, poissons, oiseaux et autres marchandises exotiques et pérégrines, qui étaient en l'allée du môle et par les halles du port. Car c'était le tiers (troisième) jour des grandes et solennelles foires du lieu, auxquelles annuellement convenaient (venaient) tous les plus riches et fameux marchands d'Afrique et (d') Asie.
Rabelais, le Quart livre, II.
2 Une plante exotique est une plante étrangère, telles que celles qu'on apporte de l'Amérique, des Indes Orientales, et qui ne croissent point en Europe. Les plantes naturelles sont dites indigènes.
Dict. de Trévoux, art. Exotique.
3 Si je ne trouvai point de plantes exotiques et de productions des Indes, je trouvai celles du pays disposées et réunies de manière à produire un effet plus riant et plus agréable.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, IV, II.
4 Le caractère physique même de la physionomie (de Delacroix), son teint de Péruvien ou de Malais, ses yeux grands et noirs (…) ses cheveux abondants et lustrés (…) toute sa personne enfin suggérait l'idée d'une origine exotique.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, XV, V.
5 Les grandes lignes du programme royal sont connues : intensifier encore la culture d'un sol si naturellement fertile, et aux productions indigènes ajouter les denrées exotiques. Faire venir de l'étranger tout ce qui manque à la France, les plantes et les épices coloniales : le thé, le café, le quinquina, le chocolat, et, avec cela, les porcelaines, les bronzes, les laques, les tapis de l'Orient et de la Chine.
Louis Bertrand, Louis XIV, p. 167.
6 L'immigration exotique, c'est-à-dire issue de races étrangères à la race blanche (…)
André Siegfried, le Canada, p. 76.
Pays, contrée, région exotique : lointain(e) et considéré(é) comme très différent(e) de la civilisation où l'on vit.
2 N. m. Caractère de ce qui est exotique. Exotisme. || Goût de l'exotique dans la littérature.
7 Ce qui nous distingue, c'est l'exotisme. Il y a deux sens de l'exotique : le premier vous donne le goût de l'exotique dans l'espace (…) le goût plus raffiné, une corruption plus suprême, c'est le goût de l'exotique à travers le temps (…) moi, rien ne m'exciterait comme une momie !
Th. Gautier, cité par Ed. et J. de Goncourt, Journal, t. II, p. 133.
N. Vx ou littér. (Un, une exotique). Personne qui est d'origine exotique. || « Ces exotiques se reconnaissent à leur air » (Académie). || Lente assimilation (→ ci-dessous, cit. 8) des exotiques.
8 Un gamin timide, impulsif et farouche, dont le regard mal appris insistait trop, un petit exotique, un jeune barbare qui sortait des musées affolé d'impatience.
Valery Larbaud, Barnabooth, p. 131.
B (V. 1980). Phys. nucl. Se dit d'un noyau instable comportant un excès ou un déficit du nombre de ses neutrons. || « Depuis une douzaine d'années, les expérimentateurs et théoriciens de physique nucléaire se sont de plus en plus intéressés à savoir quelles sont les propriétés des noyaux que l'on dit “exotiques” parce que très éloignés de la stabilité » (la Recherche, la Floraison des noyaux exotiques, no 113, juil.-août 1980, p. 829).
CONTR. Aborigène, autochtone, indigène, naturel.
DÉR. Exotiquement, exotisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Exotique — magazine was published by Leonard Burtman in New York City between 1955 and 1959. Gene Bilbrew, also known by his pseudonym ENEG , was an artist who contributed work to Burtman s publications but was not the publisher. See also * Fetish magazine… …   Wikipedia

  • Exotique — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Exotique », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sommaire …   Wikipédia en Français

  • EXOTIQUE — adj. des deux genres Étranger, qui n est pas naturel au pays. Plantes, végétaux exotiques. Fig., Termes, usages, moeurs exotiques …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • EXOTIQUE — adj. des deux genres Qui n’est pas naturel au pays. Plantes, végétaux exotiques. Fig., Termes, usages, moeurs exotiques. Il s’emploie quelquefois comme nom. Ces exotiques se reconnaissent à leur air …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • exotique — (è gzo ti k ) adj. Qui n est pas naturel au pays. Végétaux exotiques. •   Si je ne trouvai point de plantes exotiques et de productions des Indes, je trouvai celles du pays disposées et réunies de manière à produire un effet plus riant et plus… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Langage De Programmation Exotique — Un langage de programmation exotique est un langage de programmation imaginé comme un test des limites de la création de langages de programmation, un exercice intellectuel ou encore une blague, sans aucune intention de créer un langage… …   Wikipédia en Français

  • Sphère exotique — En mathématiques, et plus précisément en topologie différentielle, une sphère exotique est une variété différentielle M qui est homéomorphe, mais non difféomorphe, à la n sphère euclidienne standard. Autrement dit, M est une sphère du point de… …   Wikipédia en Français

  • Jardin Exotique De Monaco — Cactus au jardin exotique de Monaco. Le jardin exotique de Monaco est un jardin botanique situé à Monaco. Conçu par l ingénieur monégasque Louis Notari sur les vœux du prince Louis II, le jardin a été ouvert au public en 1933, et prése …   Wikipédia en Français

  • Jardin Exotique de Monaco — Cactus au jardin exotique de Monaco. Le jardin exotique de Monaco est un jardin botanique situé à Monaco. Conçu par l ingénieur monégasque Louis Notari sur les vœux du prince Louis II, le jardin a été ouvert au public en 1933, et prése …   Wikipédia en Français

  • Jardin exotique de monaco — Cactus au jardin exotique de Monaco. Le jardin exotique de Monaco est un jardin botanique situé à Monaco. Conçu par l ingénieur monégasque Louis Notari sur les vœux du prince Louis II, le jardin a été ouvert au public en 1933, et prése …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.